Accueil arrow Historique
Historique
Pendant la conquête coloniale  du Dahomey (devenu Bénin en novembre 1975), il a été créé avec la constitution de l’Afrique Occidentale Française (A.O.F) une série de services administratifs avec des attributions très précises. C’est de cette série de service que provient l’embryon qui deviendra par l’Arrêté N°22 TP du 08 Janvier 1951, la Section Locale  de l’Hydraulique  dirigée à l’époque par Mr VILLEMOT Alain, Ingénieur Hydraulicien Contractuel.

Pendant cette période s’installait  à Porto-Novo, une Unité d’Hydrologie dirigée par MM PETEL et JARRES qui avaient pour  mission, l’étude de vallée de l’Ouémé.
 
La section  embryonnaire de l’hydraulique devait être transférée successivement à Porto-Novo,  à Allada et à Cotonou. En 1958, la Section Locale de l’Hydraulique fut  transformée en Arrondissement  de l’Hydraulique  par Décret N°58-2  PCM/TP du 12 décembre 1958 portant organisation de la Direction des Travaux Publics du Dahomey. Cinq années plus tard, il devenait par Décret N°63-108/PR/TP du 08 Mars 1963, le Service de l’Hydraulique. Enfin pour la première fois, par Décret N°358/PR/MTP du 17 octobre 1967, ce service a été érigé en Direction de l’Hydraulique avec Cotonou comme siège. Elle a été alors chargée de toutes les questions relatives à la mise en valeur des ressources hydrauliques et des problèmes de recherche, de production et d’utilisation des ressources énergétiques. Elle effectuait à ce titre, toutes les enquêtes, études et règlementation ; elle étudiait  les projets, passait les marchés et contrôlait leur exécution.

Quelques années plus tard, des modifications ont été apportées par le décret de 1984. Mais c’est l’arrêté N°25 MEMH/DC/C-CAB/DH du 21 décembre 1993, portant attributions, organisation et fonctionnement de la Direction de l’Hydraulique qui donnera un nouveau visage à cette direction avec la création de deux (02) sous-directions dénommées « départements » à savoir : le Département des Ressources en Eau (DRE) et le Département des Infrastructures Hydrauliques (DIH). A ces sous-directions s’ajouteront un Service Administratif et Financier (SAF) et des Services Régionaux de l’Hydrauliques (SRH).

Un arrêté  pris en 1997, apportera quelques modifications à l’arrêté de 1993. L’année 2004 transformera la structure en Direction Générale de l’Hydraulique (DGH) par l’arrêté 2004-27 MMEH/DC/SGM/CTJ/CTRNE/DGH/SA  du 24 mai 2004. La Direction Générale de l’Hydraulique sera plus structurée, avec une Cellule d’Audit Interne (CAI) directement rattachée au Directeur Général, une Direction de Développement Stratégique (DDS), Une Direction des Ressources en Eau (DRE), une Direction de l’Approvisionnement en Eau Potable (DAEP) et pour la première fois, une Direction de l’Administration et des Finances (DAF). Onze (11)  Services de l’Hydraulique (SH) placés sous la tutelle des Direction Départementales des Mines de l’Energie et de l’Hydraulique (DDMMEH) représenteront la Direction Générale de l’Hydraulique au niveau déconcentré.

Entre 2004 et 2007, il y a eu d’autres arrêtés qui ont modifié l’organisation et la structure de la Direction Générale de l’Hydraulique, mais c’est avec l’arrêté 2007 – 18  MMEE/DC/SGM/CTJ/CTREau/DGEau/SA du 19 février 2007 que nous aurons un changement de dénomination.  La Direction Générale de l’Hydraulique deviendra Direction Générale de l’Eau avec de nouvelles directions. La Direction de l’Information sur l’Eau  (DIE),  la Direction de l’Administration et des Finances (DAF) la Direction de l’Approvisionnement en Eau Potable (DAEP), la Direction de la Planification et de la Gestion de l’Eau (DPGE) et la Direction de la Programmation et du Suivi-Evaluation (DPSE).

 
Free Joomla Templates by JoomlaShine.com