Accueil arrow Banque de données Inégrée arrow Inventaire par la méthode AKVO
Inventaire par la méthode AKVO
RAPPORT SPECIAL DE LA COMMISSION DE PASSATION DES MARCHES PUBLICS

 

En juin 2013, sous l’impulsion de l’Ambassade des Pays-Bas, la fondation AKVO a effectué une mission de présentation de nouvelles technologies de l’information et de la communication appliquées à l’inventaire et au suivi des infrastructures d’Alimentation en eau Potable et Assainissement. Afin de tester cette technologie, la Direction Générale de l’Eau (DG-Eau) a adressé alors une requête à l’Ambassade des Pays-Bas, afin que celle-ci propose la Fondation AKVO pour l’exécution de cette activité dans cinq (05) communes du Nord Bénin.

 

La Fondation AKVO est une des rares sociétés de la sous région spécialisée dans l’inventaire des infrastructures d’Alimentation en Eau Potable, par l’utilisation des téléphonies de type Android ou Smartphone avec accès internet.

 

Cette technologie a déjà été mise en application avec succès au Bénin, par AKVO, sur cinq (05) communes dans le cadre du PPEA II (2013-2015) et doit s’étendre, sur deux années, à l’ensemble des communes du Bénin (35 Communes en 2014 et 35 autres en 2015). Les résultats issus de l’inventaire ont été validés par la DG-Eau et ont été concluants. Ainsi, à l’issue du processus, la commune peut disposer à tout moment de son inventaire dans la mémoire du téléphone Android, vérifier les données sur le terrain et mettre à jour la base de données communale. Les fiches de saisie sont conformes à celles de la Banque de Données Intégrée (BDI) de la Direction Générale de l’Eau (DG Eau). De plus, cette technologie permet d’éviter les erreurs liées à la saisie des données sur le terrain en particulier les coordonnées géographiques du fait de l’intégration, dans le téléphone, d’un GPS. Une photographie numérique, liée au téléphone, permet enfin de parfaire l’inventaire.

 

Le contrat que la Direction Générale de l’Eau (DG Eau) se propose de signer en gré à gré avec la Fondation AKVO permettra donc, à terme, une couverture complète du Bénin. Cette activité est prévue pour être financée sur le PPEA II (Ambassade Royale des Pays-Bas) avec un système uniformisé et cohérent.

 

Les Termes de Références de la prestation demandée à la Fondation AKVO comprennent :

 

i)             La formation des acteurs communaux et des services déconcentrés de la DG-Eau ;

ii)           Le développement d’applications complémentaires ;

iii)          La gestion du site et du portail WASH et ;

iv)         Le suivi de l’inventaire et de son actualisation ;

v)           La mise à jour et l’hébergement pour 10 ans.

 

Le montant du contrat est établi en fonction de l’expérience antérieure (2013), ci-dessus mentionnée, avec la même société et portant alors pour une expérience pilote couvrant cinq (05) Communes.

Cette fois-ci, l’objectif est de prendre en compte l’ensemble des communes du Bénin. La continuité et l’homogénéisation des services étant les points fondamentaux du succès de l’opération et de la politique sectorielle, nous estimons que ladite société pourra effectuer ses prestations dans le même environnement en tenant compte des difficultés déjà rencontrées afin d’y apporter des améliorations.

 

Trente cinq (35) Communes étant programmées pour cette année, il serait difficile de procéder à une consultation ouverte et tenir dans le temps, compte tenu des contraintes du financement Néerlandais qui impose la consommation des fonds programmés dans l’exercice budgétaire.

Compte tenu de la spécificité de la technologie de pointe à utiliser et eu égard à ce qui précède, la Commission de Passation des Marchés Publics du MERMEDER sollicite de la DNCP l’autorisation de la procédure de gré à gré afin de signer le contrat avec la fondation AKVO.

 

 
Free Joomla Templates by JoomlaShine.com