Accueil arrow Schéma directeurs et de gestion de l'eau arrow PANGIRE stratégie d'opérationnalisation
PANGIRE

                          PLAN D’ACTION NATIONAL DE  GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU

                                                                              -  PANGIRE -    


                                                        Stratégie d’opérationnalisation 2016 - 2020     


Contribution au suivi des impacts des changements climatiques et à la mise en œuvre de mesures d’atténuation / adaptation-adaptation    


 

 Résumé


Le PANGIRE couvre une période de 15 ans (2011-2025) divisée en trois phases de cinq ans. Il comprend 55 actions organisées en sept domaines intitulés comme suit :

 Domaine d’action 1 : Réforme du cadre de gouvernance de l'eau ;

 Domaine d'action 2 : Renforcement des capacités humaines, organisationnelles et  matérielles de gestion des ressources en eau ;

 Domaine d’action 3 : Intégration des aspects économiques et financiers dans la gestion des ressources en eau ;

 Domaine d’action 4 : Connaissance et suivi des ressources en eau ; 

 Domaine 5 : Mobilisation et valorisation des ressources en eau dans une approche GIRE ;

 Domaine d’action 6 : Conservation et protection des ressources en eau et de l’environnement ; 

 Domaine d’action 7 : Mise en place des mesures de prévention, d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques et aux autres risques liés à l'eau.


Au terme de l’exécution de la première phase, il est opportun d’établir le bilan de cette étape, afin de préparer la deuxième phase (2016-2020).
Ce bilan a été réalisé par un  Groupe de travail restreint créé au sein du Ministère de l’Eau en tant que noyau central pour la conduite du processus. Il a été appuyé par une Assistance Technique spécialisé en GIRE selon une démarche très participative. Des échanges ont été organisés avec les acteurs ayant joué un rôle clé dans la mise en œuvre de la 1ère phase du PANGIRE afin de capitaliser avec eux les expériences vécues. Cette méthodologie a conduit le Groupe de travail et les autres acteurs à formuler des souhaits et des pistes de réflexion pour la deuxième phase. 


Le bilan révèle des points positifs mais aussi des insuffisances notoires en termes de pilotage, de coordination, de programmation, de gestion financière. Le PANGIRE a été considéré et utilisé comme une banque de projets où sont puisées des idées pour monter des projets ou programmes qui sont mis en œuvre de façon éclatée sans coordination. Dans ces conditions, le PANGIRE n’a pas eu de visibilité et son importance en tant que plan d’action intégré n’est pas perçue à sa juste valeur. Ces insuffisances sont liées à la complexité du processus, la diversité des intervenants, et une adéquation relativement précaire entre les objectifs, les ressources et les délais. En conclusion, on n’a pas su opérationnaliser le PANGIRE. 


Les propositions pour la mise en œuvre de la 2ème phase du PANGIRE s’inscrivent en continuité avec la 1ère phase mais en tirant les leçons de ce qui n’a « pas bien marché », en l’occurrence l’opérationnalisation proprement dite du plan.
Pour sa 2ème phase, le PANGIRE a été recomposé en un document d’opérationnalisation du PANGIRE qui fixe, à partir des sept domaines initiaux, selon une analyse de cohérence, cinq objectifs spécifiques qui sont :  


PANGIRE, Stratégie d’opérationnalisation 

 Objectif spécifique 1 : Assurer la mise en œuvre cohérente et efficace du PANGIRE ;

 Objectif spécifique 2 : Consolider le cadre de gestion des ressources en eau au niveau central en vue de l'opérationnalisation de la GIRE sur l'ensemble du territoire ;      

 Objectif spécifique 3 : Rendre opérationnel le cadre de gestion intégrée des ressources en eau dans les bassins hydrographiques et promouvoir la valorisation de l'eau ;

 Objectif spécifique 4 : Améliorer la connaissance, la planification et la gestion des ressources en eau du Bénin à travers un Système National d'Information sur l'Eau (SNIEau) opérationnel ;  

 Objectif spécifique 5 : Développer les compétences requises pour opérationnaliser la GIRE.


Pour atteindre ces objectifs, 146 actions regroupées sous 47 résultats attendus ont été déterminées et servent de cadre structurant de programmation pour la 2ème phase du PANGIRE. 


Ces actions concourent à faire du PANGIRE un partenaire incontournable des actions liées aux changements climatiques. Le PANGIRE contribue en effet au suivi des impacts des changements climatiques sur les ressources en eau ; il participe à la mise en œuvre de mesures d’atténuation à travers ses plans d’aménagement et de gestion des ressources en eau ; il vise à mettre en œuvre des mesures de protection et de conservation des eaux et des sols ; il met en place un cadre institutionnel comprenant des organes centraux et des organes décentralisés pour la gestion de l’eau.  
Le coût total estimatif du PANGIRE Phase 2 (2016-2020) s’élève à 27,4 milliards. 


Le cadre de mise en œuvre du PANGIRE s’appuie sur un Comité de Pilotage du PANGIRE et une coordination directement assurée par la Direction Générale des Ressources en Eau, récemment créée.  

 

 Voir le document de stratagie d'opérationnalisation PANGIRE

 

 Voir le document PANGIRE

 

 Voir le document fiche PANGIRE

 

 

 
Free Joomla Templates by JoomlaShine.com